Inscription RSS Contact

Education populaire, émancipation et transformation sociale

Me, myself and I

S’il est d’usage pour un chercheur de développer une réflexion sur son implication dans sa recherche, l’expression de sa subjectivité ne va pas pour autant de soi. Effet d’une distanciation scientifique, la difficulté à se départir d’une certaine retenue trouverait-elle quelque issue dans la pratique de l’ego-histoire ?

Lire la suite

Pratiques d’enquête

Nous assistons, ces derniers temps, à une salutaire redécouverte de l’enquête populaire qui cherche à faire émerger la parole des personnes qui partagent un même vécu d’oppression. Cela, avec le but de construire un certain type de savoir qui puisse être employé comme force politique. Cette étude se propose d’aborder trois manières de faire enquête dans une perspective populaire, trois expériences tirées de contextes différents mais qui ont en commun d’avoir été pionnières dans les domaines qu’elles se proposaient d’explorer, ne fût-ce que par leur façon originale de rendre visible les intérêts populaires.

Lire la suite

Maspero contre Semprun

Devenu écrivain, François Maspero a régulièrement puisé son inspiration dans son propre passé. Mais si ses livres s’appuient sur son expérience de vie tout comme ceux de Jorge Semprun, il s’éloigne du mémorialiste pour se muer en véritable praticien de l’histoire. Mise en tension de deux approches du témoignage.

Lire la suite

Le Mai de Maspero

Les choix éditoriaux de François Maspero au sujet de « Mai 68 » mettent en lumière les contours d’une écriture qui accompagne les luttes en cours. Prolongeant la parole de ceux qui en sont les acteurs, ils éclairent tout à la fois la fabrique et la finalité d’une histoire populaire.

Lire la suite

Nettoyage virtuel

L’utilisation de ce qu’on appelle, de manière un peu vague, nouvelles technologies de l’information, change la manière de travailler. L’objectif ici est de regarder ces changement dans le secteur du nettoyage, du point de vue des travailleurs, à partir du savoir que les travailleurs ont produit sur ces changements, dans l’objectif de contribuer à accroître l’emprise des travailleurs.

Lire la suite

Anthropocène

L’anthropocène est une notion relativement récente. Le terme lui-même est issu d’une question scientifique plutôt marginale. Dans les années 1995, un scientifique, le chimiste hollandais Paul Josef Crutzen propose d’ajouter dans le classement géologique une nouvelle période, la période de l’humain (anthropos). Dans le domaine de la géologie on classe en effet les différentes strates terrestres par ères. Les ères sont divisées chacune en plusieurs périodes à leur tour divisées en « âges ». Par exemple l’ère Mésozoïque entre 252,2 et -66,0 millions − d’années, comprend trois périodes : Trias, Jurassique et Crétacé… c’est dans cette ère, caractérisée par une très forte activité volcanique, qu’a lieu la séparation des continents. Tout ceci peut paraître extrêmement éloigné d’un travail social de terrain, et pourtant...

Lire la suite

Non-innocence

Pendant une année nous avons travaillé avec cette notion dans notre atelier de pensée collective. Ce qui suit ne constitue pourtant pas un aboutissement, ni encore moins un résumé. Plutôt une tentative d’utiliser ce qui a été travaillé. Deux choix alors pour ce texte : d’une part commencer par une partie « pratique » comment ceci pourrait nous servir à quelque chose. Deuxièmement garder la forme d’un certain nombre de réflexions hétérogènes, qui ne s’emboîtent pas dans un raisonnement linéaire, simplement parce que c’est de cette manière que nous pensons.

Lire la suite

La Formation à la Recherche en Education Permanente (FREP)

Je suis employé au Collectif Formation Société asbl (CFS) depuis quelques mois et la prise en charge de la formation FREP est en préparation. Ainsi, je souhaite porter un regard sur cette formation via cette analyse afin de la découvrir. Ce texte, d’une part, fera partie d’une matière première au CFS pour nos réflexions collectives dans un processus d’éducation populaire au sens de nous auto-déterminer face à nos missions, nos problématiques et nos gestes. D’autre part, il sera une contribution supplémentaire pour ouvrir nos portes afin d’accueillir les regards et alimenter les débats qui nous traversent comme beaucoup d’autres structures, du point de vue de la formation des adultes en général et de l’éducation populaire en particulier.

Lire la suite

Lire la suite

Savoirs d’expérience et participation

Si nous sommes convaincus de la richesse potentielle des savoirs d’expérience, l’expression des personnes concernées est souvent limitée à leur témoignage, à ce qu’ils disent, à leur parole. Cette dernière est trop souvent utilisée par les journalistes et les sociologues, pour démontrer et illustrer leurs propres thèses. Si l’expression des personnes concernées fait l’objet d’une écoute, d’une analyse, cette expression est souvent limitée, voire réduite à la mise en scène d’un pseudo démocratie participative.

Lire la suite

De la difficulté à cerner les savoirs tirés de l’expérience

Qu’est ce qui constitue véritablement un savoir ? Parler de savoirs dans une discussion commune renvoie immanquablement aux savoirs légitimes et scientifiques produits par la sphère académique. Mais qu’en est-il alors des savoirs de tout un chacun, directement tirés de l’expérience ? Sommes-nous condamner à considérer qu’au-delà de l’intellectuel ou de l’artiste, nous sommes tous des idiots culturels ?...

Lire la suite

Newsletter

Publications

Contribution au débat
Recueil d’analyses
Cahiers du fil rouge
Recueil d’analyses

Visitez aussi :

Avec le soutien de :