Inscription RSS Contact

Idéologies dominantes

Raconter des histoires…

Peut-être qu’il s’agit d’aider les pauvres à être pris au sérieux, en purgeant leurs discours des fictions contre-productives pour leurs intérêts… Mais on peut aussi formuler l’hypothèse contraire : dans un certain mode de pouvoir, les histoires, les fictions, sont une affaire trop sérieuse, il est important de les maîtriser, pour maîtriser les gens. C’est cette hypothèse qu’on tentera de développer ici à partir d’un texte classique : les Contes de Perrault. Dans ce livre emblématique par la portée qu’il a eue et qu’il continue à avoir – car ces histoires, nous les connaissons tous – il est question de s’approprier du commun, en écrivant des histoires qui, jusque-là, étaient racontées oralement. Rien de définitif dans notre travail, le soupçon qu’il y a quelque chose à prendre en compte. Car, si la question n’est pas neuve, elle prend aujourd’hui une importance singulière étant donné le nombre de dispositifs destinés à profiler les clients, les usagers, les citoyens, et l’importance que ces dispositifs ont acquise.

Lire la suite

Famille et atomisation sociale

Ce texte est le résultat d’une démarche de partage autour des expériences de cinq femmes à propos du concept de la famille. Nous nous sommes interrogées sur la fonction que recouvre la famille au sein de notre société, surtout concernant la question de l’atomisation sociale.
Un grand merci aux femmes qui ont participé avec enthousiasme à cette démarche réflexive.

Lire la suite

Construire une sécurité féministe

« Violences faites aux femmes : pour une société sécurisante, pas sécuritaire » : ainsi était intitulée une carte blanche publiée dans La Libre en mai 2019. Une occasion pour s’interroger sur l’articulation entre violences faites aux femmes et dispositifs sécuritaires, et pour proposer une interprétation du concept de sécurité d’un point de vue féministe.

Lire la suite

Savoirs, organisation et travail reproductif

Partir du soi, dans la démarche d’enquêtes sur le travail reproductif menées par les féministes des années ’70, voulait dire ne pas déléguer à d’autres la production de savoirs et de connaissances sur le travail reproductif que les femmes détiennent. Dans ce texte on verra pourquoi, encore aujourd’hui, il est important de mener des enquêtes, notamment sur le travail reproductif, avec l’objectif de construire à la fois savoirs et organisation politique.

Lire la suite

Le savoir des racistes

Le rapport à l’autre, connaître l’autre (ou l’Autre), en avoir peur, etc., sont des questions récurrentes dans nos contrées. Les mots pour le dire ne manquent pas : cohésion sociale, lien social, vivre ensemble, multiculturalité, bref, il y a de quoi rendre heureux un éditeur de dictionnaires de synonymes. Néanmoins il y a un mot qui est en général soigneusement évité : « orientalisme » ; il s’agit d’un terme beaucoup moins employé dans ce questionnement, alors qu’il est probablement l’une des matrices du problème. C’est un terme qui s’applique au « nous » de l’Occident, et non à l’autre…

Lire la suite

Jubilé 68

Le cinquantième anniversaire de Mai 68 a occasionné de nombreux retours sur le mouvement de contestation pour qu’il ne paraisse utile d’y revenir encore. Pareille médiatisation incite malgré tout à mobiliser certaines considérations historiennes générées par l’événement afin d’en appréhender la surrection.

Lire la suite

"Dans le commando il y avait aussi une femme"

Qu’est-ce qu’il se passe quand certains groupes de subalternes sont forcés à recourir à la violence pour leur propre défense, voire pour leur survie ? Et quand il s’agit des femmes ? Ce texte n’a pas l’ambition de faire le tour de la question, mais d’apporter quelques expériences de femmes qui ont assumé — et assument encore — le recours à la violence pour se défendre, et des réactions que ce choix "exceptionnel" entraîne. Cela, avec la volonté de donner de la légitimation à l’usage de la violence dans une logique d’autodéfense féministe, surtout quand ce n’est pas un choix, mais plutôt une nécessité.

Lire la suite

Comment se fabrique une norme ?

Comment se fabriquent ces énoncés que nous utilisons pour guider une grande partie de nos comportements quotidiens ? Pour savoir que tel comportement est normal et pas tel autre. C’est une question importante parce que ce sont les normes sociales qui déterminent souvent ce qui se fait, et ce qui ne devrait pas se faire. Non seulement ce qui est socialement permis ou interdit de faire, mais surtout : comment on s’oriente, quel type de repères nous utilisons pour agir dans notre quotidien, quelles sont les questions importantes, quelles différences comptent.

Lire la suite

Société d’information ?

Société de l’information donc ? Il faudrait voir, il y a notamment un élément qu’il est important d’analyser dans cette affirmation, ce qu’elle avance en creux, c’est-à-dire ce qu’elle déplace.

Lire la suite

Ola feminista au Chili !

Ce texte se propose de donner un aperçu de la ola (vague) féministe qui a submergé le Chili ces derniers mois, à la fois avec l’objectif de comprendre le contexte qui a permis la construction d’un front féministe large et puissant dans le pays, et de mettre en évidence les caractéristiques qui en représentent la force.

Lire la suite

Newsletter

Publications

Contribution au débat
Recueil d’analyses
Cahiers du fil rouge
Recueil d’analyses

Visitez aussi :

Avec le soutien de :