Inscription RSS Contact

Yvette MOULIN

Actualité du déterminisme socio-éducatif

Dans la cadre de sa ligne éditoriale et de son objet social « lutter contre le déterminisme socio-éducatif », le Collectif Formation Société a mis en place un dispositif de recherche participative visant à actualiser les concepts de déterminisme et de reproduction sociale, sur base des savoirs d’expérience des 1ers concernés, en vue de repréciser les combats à mener. Voir le projet complet ICI.

Lire la suite

Savoirs d’expérience et participation

Si nous sommes convaincus de la richesse potentielle des savoirs d’expérience, l’expression des personnes concernées est souvent limitée à leur témoignage, à ce qu’ils disent, à leur parole. Cette dernière est trop souvent utilisée par les journalistes et les sociologues, pour démontrer et illustrer leurs propres thèses. Si l’expression des personnes concernées fait l’objet d’une écoute, d’une analyse, cette expression est souvent limitée, voire réduite à la mise en scène d’un pseudo démocratie participative.

Lire la suite

L’écriture : une transaction sociale dans l’éducation populaire

L’écrit est un outil de communication symbolique que l’on acquière grâce à des techniques répétitives, un préalable à toute production écrite de sens. Le plus souvent les exercices de type scolaire n’ont pas comme but premier d’exprimer, de "faire sortir" ce que l’on pense ou ce que l’on vit mais d’apprendre à respecter les symboles, les accords, la syntaxe... Bref d’abord écrire "comme il faut". L’écriture apparaît comme un processus de socialisation, un exercice de normalisation que beaucoup d’entre nous pour des raisons multiples ne pourront s’approprier parfaitement. Certains vont se retrouver gênés, handicapés, voire s’exclure eux-mêmes de ce mode de communication pourtant central dans nos sociétés modernes.

Lire la suite

L’Université populaire de Paris 8 Saint-Denis, dernière utopie vincennoise ?

Cette étude a été réalisée conjointement par le Collectif Formation Société (à Bruxelles) et l’équipe qui a porté le projet d’Université populaire de Paris 8 (à Paris). Elle propose une analyse circonstanciée et un bilan critique d’une expérience de 4 années d’un projet audacieux qui a tenté de lier éducation populaire et université, savoirs d’expériences et savoirs académiques, pédagogies actives face aux cours magistraux, éducation formelle et non formelle, à destination de publics « éloignés » de l’université, et pour certains n’ayant « même pas » le Bac… bref une expérience où tout était réuni pour qu’elle ne voie pas le jour. L’étude a été éditée dans le cadre d’un Cahier du Fil Rouge n°18.

Lire la suite

Newsletter

Publications

Contribution au débat
Recueil d’analyses
Cahiers du fil rouge
Recueil d’analyses

Visitez aussi :

Avec le soutien de :