Inscription RSS Contact

Retour critique sur l’État social actif

avec la participation de Sophie Goldmann
Par Guillermo Kozlowski
Version imprimable de cet article Version imprimable

Dans la foulée de la critique de « l’État-providence », l’idée d’un « État social actif » apparaît en Belgique autour des années 2000. Cette nouvelle conception du rôle de l’État, portée notamment par Frank Vandenbroucke, est devenue déterminante. C’est elle qui guide aujourd’hui le travail social, la gestion de pans entiers de notre société, y compris donc le traitement de la précarité, et l’action des associations. D’où l’utilité de revenir sur ce concept pour mieux comprendre un certain nombre de contradictions dans lesquelles l’associatif (sur)nage aujourd’hui.



Visitez aussi :

Avec le soutien de :