Inscription RSS Contact

Avec ma gueule d’allochtone

Par Guillermo Kozlowski
Version imprimable de cet article Version imprimable

Un certain nombre de mots issus de la biologie ont récemment été adoptés dans le domaine du travail social. Ainsi, on parle d’allochtones pour désigner les étrangers, on demande aux chômeurs d’avoir un comportement de recherche d’emploi. Ces mots se sont imposés sans qu’on ne trouve grande chose à redire. Au contraire, ils ont plutôt été adoptés ; parce qu’ils apparaissent comme sérieux, neutres, car ce sont des mots « scientifiques ». Avec ce genre de mots, on peut travailler efficacement, on ne perd pas de temps à se poser des questions, à tenter de définir ce dont on parle, à calmer les sensibilités des uns et des autres sur les connotations éventuelles.



Visitez aussi :

Avec le soutien de :