Inscription RSS Contact

Le cauchemar d’un monde sans monstres

Par Guillermo Kozlowski
Version imprimable de cet article Version imprimable

Cela semble une bonne idée : éduquer à un monde sans monstres, sans monstrueux ni monstruosité. Les monstres relèvent des préjugés, de l’imaginaire, de la superstition, et entraînent vers la violence. Dans une société égalitaire, « éclairée », ouverte et tolérante il ne devrait plus y avoir des monstres. Enfin, c’est ce qu’on dit à leur propos...

Découvrez cette analyse dès maintenant en version papier dans le numéro 5-2017 de la Revue nouvelle : "Monstres"
Vers le site de la Revue nouvelle



Visitez aussi :

Avec le soutien de :